Horticulture Bouet | Rôle bienfaisant des plantes dans votre environnement intérieur et non pas toxique comme le veut la Légende Urbaine

Les plantes absorbent en continue de l’air par les stomates, petits trous situés au revers de leurs feuilles, lors du processus de la respiration. Or, il apparaît que les principaux polluants et notamment les COV, de par leur petite taille, sont absorbés par les feuilles, qui les stockent ou les digèrent. Ils sont dégradés partiellement au niveau des feuilles, déplacés jusque dans le sol et redécomposés à nouveau par de micro-organismes du sol. La symbiose plante/micro-organisme permet ainsi la dégradation d’un nombre important de polluant par les plantes. Par exemple, des chercheurs allemands ont prouvés que le Chlorophytum est capable de transformer du formaldéhyde en acides organiques, acides aminés et sucres.

Chaque plante, si elle est capable d’absorber des composants de l’air, n’est par contre pas égale vis-à-vis du pouvoir de dégradation des éléments et donc de la dépollution. Les laboratoires étudient donc chaque espèce par rapport à chaque polluant et déterminent des binômes plante/polluant efficaces. Ex: Le Spathiphyllum permet ainsi de baisser le taux d’acétone de 19 microgrammes par heure, soit 5 fois plus que le sanséveria, mais n’est que peu efficace contre le xylène avec 1 microgramme par heure d’absorbé. Selon Wolverton, 2 Nephrolepis exaltata seraient capables d’éliminer la quantité moyenne de formaldéhyde d’une pièce de 9 m².

Les plantes étudiées et leur action de dépollution :

Les études menées par différents laboratoires, aux USA, en Europe et notamment en France avec les programmes Phytair I, II et III ont conduit à lister un certain nombre d’espèces de plantes couramment cultivées qui ont un intérêt vis-à-vis de la dépollution d’un ou plusieurs éléments nocifs fréquemment trouvés dans les batiments modernes.

Le programme Phytair I a notamment étudié 3 plantes de culture courante : le chlorophytum, le dracaena marginata et le pothos. Les travaux des laboratoires ont montré dans tous les cas des baisses de concentrations des polluants dans les pièces tests. Il faut noter que les performances ne sont pas fixes car les facteurs environnementaux (humidité, luminosité, température) influent sur les résultats obtenus. De plus, les performances enregistrées diffèrent significativement selon les plantes et les polluants, sans que la surface foliaire (et donc la taille de la plante) influe forcement sur le résultat : la taille de la plante influe sur l’absorption du benzène et du formaldéhyde par le pothos mais n’a aucune incidence sur l’absorption du monoxyde de carbone par le dracaena marginata.

Exemple de résultats : Le chlorophytum, plante très facile d’entretien, participe ainsi efficacement à la dépollution du formaldéhyde et du monoxyde de carbone. Le dracaena marginata est quant à lui efficace à dépolluer le xylène que l’on retrouve dans les peintures, les colles et les insecticides.

Le tableau ci-dessous montrent les résultats obtenus par les différentes études.

Les plantes de ce tableau (qui n’est pas exhaustif) ont reçu le droit d’être vendues en France avec le logo Plant’Air Pur par les personnes adhérentes à l’association, en vertu de leur pouvoir dépolluant vérifié.

Plante benzene trichloréthylène xylène formaldéhyde ammoniac toluène monoxyde de C pouvoir dépolluant
ANTHURIUM  
XX X XXX     XXX
BEAUCARNEA XX
XX   XX XX      
CHAMAEDOREA     XX XXX XX     XXX
CHLOROPHYTUM XXX   XX XX   XXX XXX XXX
ARECA     XXX XX       XXX
CISSUS       X       X
CROTON       X       X
CYCLAMEN     X X       X
DRACAENA DEREMENSIS ‘JANET CRAIG’ X XX X XXX       XXX
DRACAENA FRAGANS MASSANGEANA   X XX XX       XX
DRACAENA MARGINATA XX XXX XXX XX   XXX XXX XXX
POINSETTIA       X       X
FICUS ALII X X X XX   X   XX
FICUS BENJAMINA     XX XX X     XX
CAOUTCHOUC       XX       XX
GERBERA XXX XXX   XXX   X   XXX
LIERRE X X X XXX   X   XXX
KENTIA X             X
KALANCHOE     X X        
NEPHROLEPIS     XXX XXX       XXX
PHILODENDRON SCANDENS       X       X
AZALEE     XX XX XX     XX
SANSEVERIA X X X X   X   X
SCHEFFLERA X   XX         XX
POTHOS XXX     X   XXX XXX XXX
SPATHIPHYLLUM XX XXX XX XX XX     XXX
SYNGONIUM      XX X       XX
YUCCA X       XXX     XX

Légende : Le nombre d’étoiles indique la capacité plus ou moins grande des plantes à absorber les éléments et son pouvoir dépolluant global.

Vous trouverez la liste complète des plantes sur le site de Plant’air pur et pourrez en général les trouver en vente dans nos serres. Progressivement, vous pourrez trouver sur ces plantes les chromos ci dessous pour vous aider à les identifier.